LES DEFAUTS DE LA VISION

Les spécialistes de l’œil

L’Ophtalmologiste (ou ophtalmologue) est un médecin qui traite les affections de l’œil. Il est aussi habilité à déterminer la puissance des verres et est le seul à pouvoir délivrer une ordonnance (en France).

L’Optométriste n’est pas un médecin mais un spécialiste de la réfraction de l’œil : il est habilité à déterminer la puissance des verres nécessaires à une vision nette et confortable.

L’Opticien propose et réalise l’équipement adapté aux besoins de son client, compte tenu des indications de l’ophtalmologiste ou de l’optométriste. Depuis avril 2007, l’opticien peut vérifier votre vue et adapter votre ordonnance sous certaines conditions.

L’Orthoptiste est un auxiliaire médical qui traite, par la rééducation, les problèmes de vision binoculaire.

Anatomie de l’oeil

anatomie-de-loeil

La cornée est composée de plusieurs couches de tissu transparent, c’est la fenêtre transparente de l’œil ; c’est également une couche protectrice qui donne en partie sa forme au globe oculaire. Elle n’est irriguée par aucun vaisseau sanguin, le parcours de la lumière qui la traverse n’est pas perturbé.

L‘iris est la partie colorée de l’œil. L’Iris est un muscle complexe qui contrôle la quantité de lumière qui passe à travers la pupille. Lorsqu’il fait sombre, la pupille se dilate, laissant passer une plus grande quantité de lumière dans l’œil. La couleur des yeux est déterminée par le patrimoine génétique de la personne.

La pupille est l’ouverture (le trou) qui permet à la lumière de pénétrer dans l’œil. La taille de cette ouverture est réglée par l’iris en fonction de la quantité de lumière ; plus la luminosité augmente, plus la taille de la pupille diminue. La taille de la pupille peut aussi être affectée par divers facteurs, comme la consommation de drogue ou les émotions.

Le cristallin est la seconde surface optique de l’œil. Il est maintenu en place par des ligaments suspenseurs qui contrôlent son épaisseur. L’accommodation (gonflement du cristallin) permet une mise au point en fonction de la distance.

La rétine est la partie de l’œil sensible à la lumière. Elle est composée de bâtonnets et de cônes qui sont des cellules photo réceptrices.

Bâtonnets : utilisés pour la vision nocturne, ils ne perçoivent pas la couleur et sont imprécis

Cônes : plus sensibles que les bâtonnets, ils perçoivent la couleur. A mesure que l’on se rapproche de la macula, la proportion de cônes par rapport aux bâtonnets augmente.

La macula est la zone la plus sensible de la rétine. La concentration en cônes y est la plus élevée ; elle ne contient que très peu de bâtonnets ; c’est cette zone qui permet la vision des détails.

La paupière est un mécanisme de protection ; elle forme un écran qui empêche les corps étrangers de grande taille d’entrer en contact avec l’œil. Elle balaie également les petites particules lorsque nous clignons des yeux. La paupière contient des glandes qui permettent de conserver l’humidité de l’œil et d’éviter son dessèchement.

Le corps vitré est un fluide transparent gélatineux situé à l’arrière de l’œil. Le corps vitré donne sa forme à l’œil. Contrairement à l’humeur aqueuse, ce fluide n’est ni remplacé, ni éliminé.

L’humeur aqueuse se situe derrière la cornée et devant l’iris et le cristallin. C’est un liquide composé à 98% d’eau. Ce liquide a pour fonction de nourrir le cristallin et la cornée et d’évacuer les déchets. L’humeur aqueuse est en permanence renouvelée, et le liquide usé est éliminé. La quantité de liquide neuf doit correspondre à la quantité de liquide qui quitte la chambre antérieure. S’il y a un déséquilibre dans l’écoulement du liquide, celui-ci sera plus rapidement sécrété qu’il n’est éliminé, ce qui augmentera la pression dans l’œil

(voir Glaucome – troubles pathologiques).

Fonctionnement de l’œil

L’œil est un système optique dont la puissance est d’environ 60 dioptries et d’une longueur d’environ 24,5 mm. Chez un patient emmétrope (sans défaut visuel) les rayons partent d’un point de vue à l’infini et convergent sur la rétine.

fonctionnement-de-l-oeil

En vision de près (moins de 5 mètres), l’image se déplace dans le même sens que l’objet. Le cristallin va accommoder pour rétablir l’image de l’objet sur la rétine. L’image se forme ainsi sur la rétine et la vision est nette.

fonctionnement-de-l-oeil

L’accommodation du cristallin se fait naturellement environ 20 000 fois par jour. Selon la distance de positionnement de l’objet, le cristallin accommode plus ou moins.
En vision de loin, l’œil emmétrope voit net sans effort. En vision de près, il voit net avec accommodation : plus l’objet est proche, plus le cristallin accommode.